Accueil > Installations/Missions > CHRGP > Mission

Mission

CENTRE HOSPITALIER DE COURTE DURÉE connu sous le nom de « CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL DU GRAND-PORTAGE », le CHRGP est localisé au 75, rue Saint-Henri, à Rivière du Loup.

On y offre des « services diagnostiques et des soins médicaux généraux et spécialisés » (art. 81) sur une base hospitalière (114 lits de santé physique, 21 lits de santé mentale, 10 lits de réadaptation fonctionnelle intensive (URFI) moyenne durée) ou sur une base externe (urgence, cliniques externes spécialisées, hôpital de jour). La clientèle locale (1ère ligne) est d'abord celle des MRC de Rivière-du-Loup et des Basques, de même qu'une partie des MRC du Kamouraska (secteur est) et du Témiscouata (secteur nord et ouest). La clientèle régionale (2e ligne santé physique, santé mentale) provient essentiellement du KRTB (Kamouraska, Rivière-du-Loup, Témiscouata et Les Basques) et peut provenir du Bas-Saint-Laurent/Gaspésie (chirurgie maxillo faciale), du nord du Nouveau-Brunswick et même de toute provenance lorsque de passage à Rivière-du-Loup (tourisme, port de mer, etc.).

Pour les services de deuxième ligne, la clientèle du Centre hospitalier régional du Grand-Portage est régionale pour les quatre MRC du KRTB, soit Kamouraska, Rivière-du-Loup, Témiscouata et Les Basques. Toutefois, pour la population des MRC possédant déjà des établissements de santé, le CHRGP ne vise pas à offrir à cette clientèle des soins et services déjà offerts par les autres établissements de son territoire, mais plutôt de les desservir, en complémentarité, lorsque les services y sont moins, ou pas, accessibles (disponibilité, proximité).

En raison de la nature des services qu'il offre, le CHRGP est à la fois un établissement de référence et un établissement référant. Il est un centre de références pour les services dispensés qui sont complémentaires à ceux offerts par les autres établissements du KRTB et même, à l'occasion, de la grande région Bas Saint Laurent-Gaspésie, alors que pour les services ultra-spécialisés qu'il ne peut offrir, il doit référer les usagers à des établissements supra-régionaux qui ont le mandat d'offrir les services en question à une population élargie qui en justifie le développement.

La vocation régionale du CHRGP se définit en termes d'autonomie et d'autosuffisance pour les soins généraux et spécialisés (1ère et 2e ligne) et en termes de corridors de services avec les hôpitaux ultra spécialisés qui offrent des services que le CHRGP ne peut offrir. Sa désignation de centre secondaire de traumatologie illustre formellement le fonctionnement naturel des références.

Par ailleurs, le Centre hospitalier régional du Grand-Portage collabore avec les autres établissements de son territoire afin d'y référer toute personne provenant des localités qui leur sont limitrophes et qui ont des besoins correspondants aux services qu'ils peuvent offrir. Ceci se présente surtout pour des besoins d'hébergement, d'hospitalisation ne nécessitant plus les services spécialisés du CHRGP ou encore des soins et services à domicile.

Retour